Apéro Sceptique

Sociologie de la culture,
de la consommation à la réception.

« Non mais tu te rends compte ? Etre encore fan de Biiiiip [insérez l’artiste de votre choix] à son age ? Comment veux-tu qu’il soit crédible le mec »…
 « Bon, ben il était chiant ce film.
 _Tu rigoles ? Attends, mais les personnages sont écrits d’une manière incroyable, il y a du [insérez l’artiste de votre choix], on est en plein [insérez le courant artistique de votre choix], c’est super maîtrisé ! »
 « Tu veux faire du [insérez la pratique sportive/musicale de votre choix] ? Tu vas te retrouver qu’avec des bourgeois c’est clair. »
 « C’est d’une vulgarité cette danse »
« Oui, bon mais cette série, c’est mon petit plaisir coupable quoi. »

Ces citations sont totalement fictives, mais on est prêts à parier que vous avez en déjà entendu ou pensé tout un tas du même genre.
Questions de goûts, c’est évident… Mais encore?
Si l’on peut entendre aussi bien que la culture c’est avant tout « l’inutile », on oublie un peu vite que ça matche souvent mieux sur Tinder quand l’autre affiche les mêmes goûts en matière de musique ou de cinéma, et que ça peut se corser un peu autour du premier verre lorsqu’on réalise que ce n’est pas duuu tout pour les mêmes raisons.

On sait que la sociologie s’est penchée sur la question culturelle sous l’angle du « qui consomme quoi » du « qui pratique quoi », selon sa classe, son genre, son age etc.
On sait souvent un peu moins qu’elle s’est aussi demandé « pourquoi comment qui aime ou n’aime pas quoi? ». Ok, dis comme ça, c’est du charabia, mais pour cette soirée on va un peu se pencher sur ces questions en parlant de réception culturelle. Qu’est-ce qui va faire, sous l’angle sociologique, qu’une population particulière va plébisciter certaines œuvres ou certains courants et qu’une autre va les rejeter ? Qu’en reçoivent-elles exactement ?
Pourquoi êtes-vous fiers de dire que vous connaissez toute l’œuvre de machin, mais que vous vous cachez pour regarder truc ? Pourquoi hein, pourquoi ?
Quels que soient vos goûts, venez avec nous vous poser des questions en explorant quelques études et notions de la sociologie de la réception.

De la sociologie de la consommation culturelle à la sociologie de la réception.
« Culture légitime  » contre « culture populaire », la sociologie de la culture pense avant tout les inégalités. Mais lorsque les frontières sont ou sont devenues poreuses, que se passe t-il entre l’œuvre et le public ?
Pour la seconde partie de soirée, un petit test collectif et des échanges sur nos/vos parcours culturels et les manières que l’on a de voir ceux des autres.

A l’heure de la prolifération des théories du complots, des rumeurs virales et des fake news, les apéros sceptiques sont des rencontres mensuelles sur des thèmes chaque fois différents et abordés sous forme de mini-conférences et de discussions collaboratives.

Sans jamais chercher à enfermer le savoir dans un positivisme absolu, ils permettent à tous de partager et d’échanger en toute tolérance mais avec rigueur tout ce qui hésite entre savoir et croyance.

L’équipe des Apéros Sceptiques de Lyon
Vendredi 20 Mai
20h
Prix Conscient
Réservation