Soirée débat avec l’AFIS

Lumière sur les thérapies quantiques

Présentation des notions théoriques de physique quantique (dualité onde-corpuscule, principe d’indétermination d’Heisenberg…) ainsi que de leur portée. A la lumière des notions théoriques présentées en partie 1 sera proposé un décryptage sceptique de l’argumentaire des thérapeutes bioénergéticien ainsi que de leurs outils.

Le physicien Roger Penrose, Nobel de Physique en 2020, indique que la théorie quantique (TQ) est « la plus exacte et la plus mystérieuse de toutes les théories physiques ». Exacte car pourvu que l’on s’arrête en deçà du mur de Planck, la TQ n’a, à l’heure actuelle, jamais été mise en défaut pour expliquer le monde observable, du noyau atomique aux étoiles à neutrons, et ce, avec une extrême précision. Mystérieuse également car la théorie remet radicalement en cause des concepts hérités de siècles d’observations tels que les notions de trajectoire ou de séparabilité. Ainsi, depuis une dizaine d’années, des thérapies dites « quantiques » font leur trou en reprenant le lexique complexe de la TQ en se proposant de remédier à diverses pathologies –de la digestion aux maladies auto-immunes en passant par les troubles psychologiques et psychosomatiques. Elle revendique une approche holistique à l’opposée de la médecine conventionnelle. Qu’en est-il réellement de ces thérapies à la lumière de l’état des connaissances de la TQ ? Dans une première partie, des éléments de TQ ainsi que leur portée seront présentés de façon simple. Dans un deuxième temps, ces notions théoriques seront utilisées pour décrypter le discours des thérapeutes bioénergéticiens se revendiquant de ces approches dites quantiques.

En présence de

Sylvain Moreggia et Aurélien Noir,

professeurs agrégés de Sciences Physiques

En partenariat avec l’AFIS

Vendredi 30 septembre
20h
Prix Conscient
Réservation